Textes et citations

Méditer ... c’est s’arrêter et être présent, rien de plus. Jon Kabat-Zinn
L'immobile révèle l'invisible ; comme le silence révèle l'essentiel. Prenons soin d'accueillir le monde avant de prétendre le penser... Christophe André
Pour dépasser une souffrance ou un inconfort, il faut d'abord avoir admis qu'ils existent en nous. On ne peut quitter un endroit où l'on n'a jamais accepté d'arriver, et on ne peut se libérer d'une souffrance qu'on n'a jamais accepté de reconnaître. Christophe André
Perdus dans la lutte contre nos émotions, aliénés par le mouvement… Ne serait-ce que pour ces deux raisons, nous avons un besoin vital de méditation. François Bourgognon
Toute notre vie, le fait de l’habiter et de lui donner un sens, dépend avant tout de ce sur quoi nous portons notre attention. François Bourgognon
En commençant à méditer, vous pourriez bien expérimenter la sérendipité, entendue comme le fait de trouver à la fois tout autre chose et quelque chose de bien supérieur à ce que vous recherchiez au départ. François Bourgognon
Quand je danse, je danse ; quand je dors, je dors ; et quand je me promène solitairement en un beau verger, si mes pensées se sont entretenues des occurences étrangères quelque partie du temps, quelque autre partie je les ramène à la promenade, au verger, à la douceur de cette solitude et à moi. Montaigne
Il n'y pas de chemin vers le bonheur, le bonheur c'est le chemin. Lao Tseu
Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent. Vladimir Maïakovski
Depuis lors, je mène une existence que vous aurez du mal à concevoir, je le crains, tant elle se déroule hors de l'esprit, sans une pensée ; une existence qui diffère à peine de celle de mon voisin, de mes proches et de la plupart des gentilshommes campagnards de ce royaume, et qui n'est pas sans des instants de joie et d'enthousiasme. Il ne m'est pas aisé d'esquisser pour vous de quoi sont faits ces moments heureux ; les mots une fois de plus m'abandonnent. Car c'est quelque chose qui ne possède aucun nom et d'ailleurs ne peut guère en recevoir, cela qui s'annonce à moi dans ces instants, emplissant comme un vase n'importe quelle apparence de mon entourage quotidien d'un flot débordant de vie exaltée. Je ne peux attendre que vous me compreniez sans un exemple et il me faut implorer votre indulgence pour la puérilité de ces évocations. Un arrosoir, une herse à l'abandon dans un champ, un chien au soleil, un cimetière misérable, un infirme, une petite maison de paysan, tout cela peut devenir le réceptacle de mes révélations. Chacun de ces objets, et mille autres semblables dont un oeil ordinaire se détourne avec une indifférence évidente, peut prendre pour moi soudain, en un moment qu'il n'est nullement en mon pouvoir de provoquer, un caractère sublime et si émouvant, que tous les mots, pour le traduire, me paraissent trop pauvres. Hugo von Hofmannsthaln extrait de Lettre de lord Chandos (extrait cité par Christophe André)
Un puissant guerrier, à la tête de son armée, envahit un pays voisin. Précédé par sa réputation, personne n'osait lui faire face et tandis qu'il avançait, il traversait des contrées désertes.
Tout le monde fuyait sur son passage.
Un jour, dans un village, il pénétra dans un temple et découvrit un homme sans âge, assis, impassible, en lotus. Le guerrier, interprétant la présence immobile du vieillard comme un défi, furieux, fit jaillir son sabre de son fourreau.
- "Sais-tu devant qui tu te trouves, impudent vieillard ? Je pourrais te transpercer le coeur avec ce sabre sans ciller."
Sans l'ombre d'une appréhension, le vieillard lui répondit :
- "Et toi, sais-tu devant qui tu es ? Je peux, moi, te laisser me transpercer le coeur sans ciller."
Alexandro Jodorowsky - « Le doigt et la lune » Un vieillard impassible
"Donnez moi la sérénité d'accepter ce que je ne peux changer,
le courage de changer les choses que je peux changer
et la sagesse d'en connaître la différence"
Reinhold Niebuhr
Ce qui ne peut être évité, il faut l'embrasser. Shakespeare
Le malheur se fait d'autant plus lourd qu'il s'aperçoit qu'on le supporte difficilement. Shakespeare
Ne demande pas que ce qui arrive arrive comme tu veux. Mais veuille que les choses arrivent comme elles arrivent et tu seras heureux. Epictète